Skip Navigation

Institute for International Programs

NEPNEP – Mali

Mali program

Données mieux utilisées.

 

Programmes plus efficaces.

 

Impact accru.

LA PLATEFORME NATIONALE D’EVALUATION CONSTITUE

UNE MEILLEURE EVALUATION SE TRADUIT PAR UNE AMELIORATION DE LA SANTE

L’accélération des progrès liés à la santé et à la nutrition des femmes et des enfants à l’échelle nationale — d’une manière qui soit équitable, durable et responsable — requiert que le Mali mette à l’échelle des interventions ayant fait la preuve de leur efficacité dans les contextes locaux. La Plateforme nationale d’évaluation fournit des outils et des compétences au gouvernement malien dans le but d’évaluer les programmes de santé et de nutrition en identifiant les données provenant de diverses sources et en procédant à leur collecte systématique et à leur analyse rigoureuse. Les responsables nationaux et de districts peuvent, grâce à l’habilitation conférée par les données, prendre des décisions stratégiques qui réaliseront l’impact maximal en matière de santé et de nutrition pour les femmes et les enfants du Mali.

LE MALI PREND LA NEP EN MAINS ET LA MÈNE SOUS SA CONDUITE

De 2014 à 2016 inclus, le Mali mettra sur pied la Plateforme nationale d’évaluation avec l’assistance technique de l’Institute for International Programs (IIP) de Johns Hopkins University et un soutien au financement du gouvernement canadien. Le Centre de Recherche, d’Études et de Documentation pour la Survie de l’enfant (CREDOS) sert de « institution hôte » pour la NEP et jouit de l’appui technique et du soutien du personnel de l’Institut National de Recherche en Santé Publique (INRSP), de l’Institut National de la Statistique (INSTAT), de la Direction Nationale de la Santé (DNS) et de la Cellule de Planification et de Statistique – Secteur de Santé, Développement Social et Promotion de la Famille (CPS/SS-DS-PF). Le CREDOS maintient un système de données, mène des analyses et organise des ateliers pratiques pour le renforcement des capacités avec des équipes composées d’autres intervenants de la NEP issus du secteur public. Les institutions du secteur public s’intéressant à la SMNI&N, dont le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, ont pris l’engagement d’apporter leur soutien à la NEP et jouent un rôle prépondérant à toutes les phases de la mise sur pied et de l’utilisation de la NEP. Un Comité de pilotage, composé de responsables des institutions partenaires maliennes, identifie les questions prioritaires relatives à l’évaluation, reçoit les conclusions de la NEP et les transmet aux décideurs afin que ces derniers en fassent usage dans le but de renforcer les politiques et les programmes de santé et de nutrition.

Le Mali est l’un des quatre pays africains qui mettent présentement une NEP sur pied. La mise en place fructueuse de la plateforme au Mali peut servir de modèle de reproduction et de mise en place de l’approche de la NEP dans d’autres pays confrontés à des enjeux de taille dans les domaines de la santé et de la nutrition.

LE PROCESSUS DE LA NEP

Données

La NEP regroupe les données essentielles relatives à la santé et à la nutrition et les données contextuelles provenant de diverses sources multisectorielles, y compris des enquêtes-ménages, des données de routine et d’autres rapports courants sur les Systèmes d’information de la gestion sanitaire ainsi que d’autres secteurs tels que ceux de l’éducation et de l’environnement. Le Cadre commun d’évaluation — un modèle de changement qui définit les apports/processus, les résultats, les effets et l’impact — guide la NEP et les données sur les indicateurs de chaque composante du cadre sont utilisées au cours de l’évaluation. Le Groupe de travail technique de la NEP, qui comprend des experts en contrôle et évaluation des institutions partenaires de la NEP, reçoit une formation pour formuler des questions précises, évaluer et analyser les données de la NEP. Le groupe de travail technique fournit également des conclusions aux décideurs du gouvernement, aux responsables de la planification des programmes et à d’autres parties prenantes. La NEP fait l’objet d’une mise à jour au fur et à mesure de la disponibilité des données, ce qui crée un ensemble de données longitudinales qui favorisent l’analyse des tendances au fil du temps.

Analyse

La NEP permet l’utilisation de méthodes analytiques rigoureuses en vue de déterminer l’impact des programmes et des stratégies. Elle favorise les analyses dose-réponse, les analyses des séries chronologique et la modélisation de Lives Saved Tool (LiST) – Outil vies sauvées. Les responsables politiques maliens peuvent charger le Groupe Technique de Travail (GTT-NEP) de procéder à des analyses comparatives des facteurs contextuels qui ont un effet sur la mise en œuvre et les résultats des programmes locaux, dont la dynamique des populations, le climat, les conflits et les facteurs sociaux et culturels. La NEP facilite également l’analyse de l’équité en vue d’identifier les populations qui ne sont pas touchées par les interventions essentielles.

Communication

Avec l’utilisation des conclusions de la NEP, le gouvernement peut identifier et clairement transmettre les besoins du pays en matière de SMNI&N, les progrès accomplis dans la satisfaction de ces besoins et les lacunes à combler. La NEP permet de renforcer la capacité à communiquer des résultats plus clairs aux communautés, aux partenaires, aux donateurs et à présenter des arguments probants en faveur de l’investissement dans des programmes ayant fait la preuve de leur efficacité ainsi qu’en faveur de leur mise en œuvre. Elle favorise l’obligation de rendre des comptes, ce qui permet au gouvernement malien d’établir de manière claire, systématique et exhaustive des rapports sur la tenue des engagements pris en matière de SMNI&N grâce aux cadres de redevabilité nationaux et internationaux, tels que la Commission de l’information et de la redevabilité (CoIA).

AVEC LA NEP, LE MALI PEUT ÉTABLIR DES PLANS REPOSANT SUR UN FONDEMENT DES DONNÉES.

Le processus d’évaluation continu de la NEP renforce les programmes tout au long de leur cycle de vie. Les programmes font l’objet d’évaluations dans leur contexte complexe de multi-partenariat dans le but de pallier au « cloisonnement » des programmes et afin que les services puissent être intégrés de manière plus stratégique et efficace. Des données et des analyses plus exhaustives permettent aux responsables de la planification des programmes d’identifier les populations non desservies et de procéder à des rectifications en fonction des données les plus récentes. Les données relatives au contrôle et aux résultats des programmes sont disponibles pour une analyse approfondie par le biais d’une plateforme centrale ; de ce fait, les projets réussis sont plus susceptibles de faire l’objet d’une mise à l’échelle et d’une reproduction. Les responsables politiques peuvent fonder leurs décisions liées à l’investissement sur des données objectives relatives aux besoins et à l’efficacité des interventions. La NEP habilite les décideurs au Mali à fonder la planification stratégique et programmatique sur un ensemble de données essentielles solides et objectives.